Grâce à leur dévouement, leur belle complicité et leur technique qu’ils ne cessent de peaufiner, les membres de l’équipe du Collège Saint-Bernard sont parvenus à conserver leur titre de champion pour une deuxième année consécutive à l’occasion du 5e Rendez-vous provincial des bateaux-dragons de Drummondville, dans le volet «Défi des entreprises», dimanche, au parc Sainte-Thérèse. Une première dans l’histoire de l’événement.

Avec un chrono de 00 : 52, 24, c’est avec joie et fierté que l’équipe est montée sur scène pour mettre la main sur le trophée des champions, dimanche.

Equipe CSB bateaux-dragons 2013

«À l’origine, nous nous étions inscrits à cet événement parce que le bateau-dragon est reconnu comme étant un sport rassembleur, mais au fil du temps, nous nous sommes ramassés avec une équipe d’athlètes», a souligné le capitaine de l’équipe, Frédéric Bédard.

Il faut dire que depuis plus de deux ans, tous les membres de l’équipe se sont sérieusement mis à l’entraînement.

«Durant 20 semaines l’été, nous avons un entraînement sur l’eau à raison d’une fois par semaine. Le reste du temps et durant l’hiver, chaque personne s’entraîne à sa façon sur une base régulière. Ainsi tout le monde reste en forme. On se lance même des défis. De plus, nous nous rendons quelques fois à Montréal pour aller chercher du raffinement auprès des coachs de l’équipe nationale canadienne de bateau-dragon en écoutant leurs commentaires et en appliquant certaines techniques», explique-t-il, en indiquant que dans un mois, lui et son équipe prendront part aux compétitions de la Coupe du Québec.

Mais quel est le secret pour garder cet engouement envers cette discipline auprès d’une vingtaine de personnes?

«Nous avons tous beaucoup de dévouement et nos liens se sont renforcés depuis le temps. Notre calibre est toujours de plus en plus élevé. On constate d’ailleurs qu’on se frotte de plus en plus aux équipes de compétition, ce qui est encourageant», fait-il savoir.

Soulignons que les équipes participantes au Défi des entreprises étaient divisées en deux catégories, à savoir «intermédiaire» et «sport».

Le Collège Saint-Bernard a donc décroché la première position dans la catégorie «sport» qui lui a valu une bourse de 3000 $, tout juste devant la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec et Soprema, qui ont respectivement grimpé sur les deuxième et troisième marches du podium tout en méritant 2000 $ et 1000 $.

Dans la catégorie «intermédiaire», c’est l’équipe de Soucy international – chenilles de caoutchouc qui a remporté la course devant Humanware et Fabrique Plus. Des bourses de 750 $, 500 $ et 250 $ leur ont été attribuées.

Ce sont donc 51 équipes, dont le journal L’Express, qui étaient réunies dimanche.

L’événement s’est toutefois amorcé avec le volet compétitif, samedi, alors que 87 équipes évoluant au niveau provincial, dont huit de Drummondville, ont rivalisé afin d’être les plus rapides à croiser le fil d’arrivée.

Plus de 2800 rameurs ont pris d’assaut la rivière Saint-François durant tout le week-end devant des milliers de spectateurs.

Plus que satisfaisant

Avec un temps remarquable, des visiteurs nombreux et intéressés, un site enchanteur qui fait l’envie de plusieurs et des courses enlevantes, nul besoin de préciser que les organisateurs étaient plus que satisfaits de cette 5e édition.

«L’événement prend de l’importance chaque année et nous en sommes fiers, a exprimé Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), organisme responsable de l’organisation de l’événement. Le calibre est toujours de plus en plus élevé et les gens veulent découvrir davantage ce sport et le pratiquer. Nous passons deux agréables journées. C’est à la fois une belle activité familiale et corporative.»

«Il y a six ans, notre objectif était de créer un événement qui ferait en sorte de mettre en valeur notre belle rivière. Le bateau-dragon nous a été proposé. On ne connaissait pas ça au départ, mais aujourd’hui, je peux dire qu’on a fait le bon choix», a-t-il renchéri.

En plus de pouvoir assister aux compétitions hautes en couleur, plusieurs activités gratuites étaient prévues dimanche. Il y avait sur place des jeux gonflables, une aire de restauration, de l’animation pour enfants et une ambiance musicale. Repti-Zone était également de retour afin de faire connaître le monde fascinant des reptiles.

Nouveauté intéressante : l’événement était entièrement capté et retransmis en direct sur écran géant. Pour les personnes qui ne pouvaient pas se déplacer, il était également possible de consulter les courses en webdiffusion, accessible également sur mobile.

Source :

Cynthia Giguère-Martel, Journal L’Express, édition du 18 août 2013

© Tous droits réservés Collège Saint-Bernard 2016
Collège d'enseignement privé préscolaire - primaire et secondaire pour filles et pour garçons. Programmes éducatifs offerts en français et sanctionnés par des examens du MÉES.
X